Le compost

Le compost, qu'est-ce que c'est?

Nous produisons trop de déchets. Or la moitié des ordures ménagères sont des élements compostables. Le compostage est un processus naturel de recyclage des déchets organiques en produits semblables à du terreau, riches en composés humiques, le compost. Plusieurs dizaines d’espèces animales se développent sur ces déchets organiques et se nourrissent de sucres, de cellulose, de protéines, etc. Parmi ces espèces, on retrouve divers micro-organismes comme des bactéries et des champignons, ainsi que des macro-organismes comme les vers de terre, les limaces ou encore les insectes.


 

Comment mettre en place le compostage?

Le compostage peut être effectué selon de différentes techniques. Les plus utilisées par les particuliers sont le compostage en fût, en silo, en tas ou avec un vermicompost. La technique dépend souvent de l’espace disponible. Ces techniques sont simples et peu coûteuses.

12

Le compost demande un certain équilibre entre les matières dites « azotées » et celles dites « carbonées ». En mélangeant une à deux parts de matière azotées pour une part de matières carbonées, on évite les problèmes de déséquilibre. Les matières « azotées » sont les déchets « verts, mous et mouillés », comme par exemple les épluchures de fruits ou légumes ou les tontes de gazon.Les matières carbonées sont les déchets « bruns, durs, et secs ». Il s’agit par exemple de branches, de cartons, ou encore des feuilles mortes.

Matières compostables à la maison Matières non compostables à la maison
  • Déchets et épluchures de légumes et de fruits
  • Peaux d'agrumes broyées (peu)
  • Restes de repas (sans viande, ni graisse)
  • Feuilles de thé et sachets
  • Marc de café avec le filtre
  • Croutes de fromage, couenne de jambon
  • Coquilles d'oeufs, de noix, de moules broyées
  • Pomme de terre flétrie broyées
  • Graisses, huiles de cuisine (peu)
  • Papier essuie-tout (mouillé)
  • Papier, journaux, cartons (en morceaux)
  • Tissus naturels tels le coton et le lin (broyés)
  • Viandes, poissons
  • Produits laitiers
  • Plastiques, métaux, verres (utilisez vos poubelles de tri)
  • Papier glacé, imprimé ou coloré
  • Langes jetables
  • Poussières de sac d'aspirateur et balayures
  • Tissus synthétiques tel le nylon et le lycra
  • Tous les produits chimiques
  • Huile de vidange
Matières compostables au jardin  Matières non compostables au jardin
  • Feuilles mortes broyées
  • Tonte d'herbe fraîche
  • Fleurs fanées, même celles du fleuriste
  • Plantes d'appartement
  • Bois de taille broyé, sciures et copeaux
  • Aiguilles de conifères
  • Mauvaises herbes non grainées, dont les orties entières avant floraison
  • Terre, sable et cendre de charbon
  • Gros bois, bois traité, bois exotique
  • Plantes malades
  • Tailles de thuyas et autres conifères
  • Cendres de bois
  • Toutes plantes grainées
  • Litières non biodégradables

Source : mag.plantes-et-jardins.com


 

Comment entretenir le compost ?

Quelques règles sont à respecter pour avoir un bon compost.

Un bon emplacement pour un tas de compost est à l’ombre car une situation trop chaude le dessèche.

Quelque soit la technique utilisée, le compost doit toujours bien être aéré. L’air doit atteindre les déchets pour éviter la putréfaction et améliorer le processus de compostage. Il faut donc remuer régulièrement le compost.

Les déchets organiques à composter doivent toujours être en contact avec la terre, les organismes décomposeurs provenant du sol.

Les déchets doivent être ajoutés en petites quantités et si possible réduits en morceaux. En effet, un ajout en grande quantité du même déchet provoque une fermentation et les gros morceaux réduisent la vitesse du processus de compostage.

L’humidité est aussi importante. Si le compost est trop sec, il est nécessaire de l’arroser ou ajouter des déchets humides. Attention cependant une trop grande quantité d’eau refroidit le mélange, et tue les micro-organismes. Le compost doit donc être protégé de la pluie. Pour vérifier qu’il est satisfaisant, comprimez une poignée de compost dans votre main. Si des perles d’eau commencent à apparaître le taux d’humidité est bon.


 

Quand le compost est-il prêt ?

Au printemps/été, il est mûr au bout de 3 ou 6 mois et 6 à 9 mois pour l’automne/hiver. Un compost mûr est de couleur brune ou noire. Il doit sentir l’humus forestier, c’est-à-dire l’odeur du sous-bois. Enfin, s’il reste encore des bouts de feuilles ou d’épluchures, le compost n’est pas entièrement dégradé. Dans ce cas, il peut être passer au tamis pour enlever ces morceaux.

Ensuite, il suffit de mélanger ce compost à la couche superficielle du sol de préference au printemps.


 

Avantages du compost

  • Pour votre jardin

Favorise la croissance des végétaux

Améliore le rythme de diffusion des nutriments

Améliore la porosité du sol

Limite les maladies chez les végétaux

Limite l’utilisation d’engrais et de terreau

 

  • Pour l’environnement

Limite l’utilisation de fertilisants

Diminue les déchets
Diminue les dépenses (moins de sacs, diminution des charges communales
pour le ramassage des ordures)

Allège la pression de l’activité humaine sur l’environnement

Est favorable à la nature. Le compost rend aux sols une partie de la richesse
prélevée par les activités agricoles.

Pour plus d'informations :
compostage.info
Guide compostageGuide compostage (1.14 Mo)


 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.