Le jardin biologique

Constat

La majorité des Français possède un jardin et beaucoup d’autres possèdent un balcon ou une terrasse pour planter des aromates ou des fleurs. Cependant, un grand nombre d’entre eux utilisent des pesticides dans leur jardin. Ils représentent 8% des pesticides (engrais, herbicides, etc.) répandus en France. Ces pesticides, lorsqu’ils sont présents en surplus, deviennent moins efficaces et surtout partent dans les nappes phréatiques ; sans compter les risques pour la santé humaine.

De ce fait, il devient important de jardiner de manière biologique.


 

Qu’est ce qu’un jardin biologique ?

Le jardinage biologique n’utilise aucun produit chimique (engrais, produits de traitements). Il s’agit d’une autre manière de jardiner, dont voici quelques règles. Avant tout, il faut connaître les caractéristiques de son jardin. En effet, toutes les plantes ne peuvent pas pousser dans notre jardin, certaines vont être mieux adaptés que d’autres. Ces caractéristiques dépendent du climat, de l’exposition, de la nature du sol, du vent, etc. Pour connaitre la composition de votre sol, il suffit d'effectuer quelques tests décrits dans le lien suivant : 

Connaitre le type de sol


 

Favoriser la biodiversité

Un jardin biologique favorise la biodiversité, qui va s’avérer utile pour le jardinier. En effet, des petites bêtes appelées auxillaires, vont se développer dans votre jardin, et vont lutter contre les ravageurs ou favoriser la pollinisation des plantes. Ainsi plus besoin de pesticides. Pour attirer cette faune, il suffit d’avoir un coin de végétation dense et variée, à l’exemple de la prairie fleurie. Des fagots des branches peuvent être installés au pied des haies, ou des maisons à insectes pour les attirer. Les murs de pierres sèches vont attirer quand à eux les lézards et les hérissons, et un point d’eau dans le jardin attirera les amphibiens. Pour favoriser la venue d’oiseaux dans votre jardin, l’idéal est d’implanter une haie ou de petits buissons.

  • Qui sont ces auxiliaires ?

Parmi ces axillaires des jardins qui luttent contre les ravageurs, on retrouve les coccinelles utiles contre les pucerons, les araignées utiles contre les mouches et les moustiques, les mille-pattes contre les escargots, etc. Les oiseaux sont également très efficaces dans la lutte contre les insectes. Les hérissons, quant à eux, sont débarrasser votre jardin des limaces. Concernant la pollinisation, le jardinage biologique va attirer les papillons, les abeilles, les guêpes, etc.

Il ne s’agit ici que de quelques exemples d’auxiliaires mais il en existe encore des dizaines, c’est pourquoi favoriser la biodiversité dans votre jardin vous aider à l’entretenir.

39


 

Mélanger les plantes

Dsc 0031

Le mélange des végétaux est aussi essentiel pour favoriser de belles récoltes et éviter d’appauvrir le sol. En effet, les monocultures favorisent le développement de maladies et des ravageurs. 

Mais attention il faut respecter certaines règles de voisinage entre les plantes. Certaines d’entre elles ne se supportent pas, mais au contraire d’autres se stimulent. Diversifier les espèces et les associer judicieusement sont le meilleur moyen de protéger son jardin en laissant faire la nature. De nombreux ouvrages dédiés à ce sujet ont été édités.


 

Mauvaises herbes et paillage

Arracher les « mauvaise herbes » n’est pas forcément une bonne pratique, celles-ci pouvant rendre des services au jardinier. En effet, elles participent à la biodiversité du jardin. Par exemple, le pissenlit et le séneçon ameublissent et aèrent la terre. Le trèfle, le chardon ou encore la pâquerette vont attirer les insectes utiles. Le tout est de trouver un équilibre entre les plantes du jardin et les « mauvaises herbes ». Pour arracher ces herbes, le meilleur moyen est de les arracher à la main ou de couper les racines avec un couteau. Une autre solution écologique est de verser de l’eau bouillante sur les « mauvaises herbes ».

Enfin pour contenir leur développement, il est conseillé de pailler votre jardin. Pour cela, il suffit de recouvrir la terre avec des fleurs fanées, des écorces ou des branches broyées par exemple. Le paillage a un autre avantage, il sert d’isolant thermique à la terre. Ainsi, la terre est protégée du soleil (donc moins d’arrosage) et des fortes pluies qui entrainent un lessivage des sols.


 

Pour aller plus loin

Pour plus d'informations, vous pouvez vous rendre sur le site de Terre Vivante. Terre Vivante est un centre écologique qui met en place des pratiques biologiques pour le jardinage et préserver la biodiversité. Le site regroupe des tas d'informations sur ces pratiques. Si vous êtes intéressés, il est également possible de visiter ce centre situé près de Grenoble.

 

Commentaires (1)

Alec
  • 1. Alec | 05/12/2016
Bel article, merci !
Image

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.